Les plateformes de streaming musicales

Salut à tous! On se retrouve aujourd’hui pour un nouvel article. J’ai voulu parler de quelque chose de plus « technique », entrer dans un sujet très délicat, ainsi nous allons aborder les plateformes de streaming. L’article se déroulera en plusieurs étapes:

  • L’histoire des plateformes de streaming
  • La rémunération versée aux chanteurs
  • Le streaming vs le physique

En espérant que le sommaire vous donne l’eau à la bouche, je vous laisse tout de suite découvrir l’article.

L’histoire des plateformes de streaming:

C’est dans les années 1990 que l’idée du streaming se développe. En effet, suite à un grand pourcentage de piratage après l’apparition d’internet, l’industrie musicale commence à s’écrouler et il faut donc trouver une alternative pour remonter la pente. Microsoft vont être les premier à avoir l’idée du streaming en développant une première version de celle-ci nommé « Windows media player 6.4 ». Apple lancera rapidement, suite à cela, l’application de streaming « QuickTime » pour concurrencer le géant de l’industrie informatique. Des géants du live streaming feront alors leur apparition dans les années 2000 comme Youtube ou encore Dailymotion.

L’Itunes store sera l’une des premières application à contenir une bibliothèque de chanson payante. Beaucoup plus pratique et moderne que de se déplacer jusqu’au magasin pour acheter son CD, l’achat de chanson via internet prend vite de l’ampleur. D’autres applications seront ensuite lancées telles que Spotify, Deezer ou encore Apple Music suite à l’engouement que présente cette nouvelle façon d’écouter de la musique rapidement et facilement, partout et à tout moment.

En quelques années, la croissance des plateformes de streaming va exploser en passant de 7-8 millions d’abonnées en 2010 à plus de 70 millions en 2015, et ces chiffres ne cessent d’augmenter d’année en année.

L’utilisation constante du streaming entraine une augmentation du trafic des réseaux et, pourraient amener dans le futur, a la saturation des réseaux mobiles à haut débit.

Les plus grosses plateformes de streaming musicales sont aux nombres de 5: 

La plateforme Spotify est aujourd’hui celle qui rassemble le plus de monde.En 2019, Spotify annonce qu’elle possède124 millions d’abonnés sur la plateforme, ce qui est un record. Leur chiffre d’affaire s’élève aujourd’hui à 1,7 milliard de dollars.

Apple Music est deuxième de ce classement avec plus de 60 millions d’abonnés.  

Amazon Music est troisième de ce classement, tout juste derrière Apple Music avec plus de 55 millions d’abonnés. 

Youtube Music est quatrième avec 20 millions d’abonnées à sa plateforme.

Enfin Deezer est cinquième avec 7 millions d’abonnés.

Voici un graphique montrant le pourcentage d’abonnés mondial que possède chaque majors:

Ces cinq majors de l’industrie du streaming musical font tout pour gagner en abonnés en proposant des offres qui intéressent autant les unes que les autres. La concurrence est donc rude et tout se joue sur la communication des plateforme.

La rémunération des chanteurs via les plateformes de streaming:

Contrairement à la vente physique (qui calcule les revenus du chanteur proportionnellement aux nombre de vente effectuées), le salaire d’un artiste via une plateforme de streaming musicale va être calculé en fonction du nombre de fois que le morceau a été écouté par les auditeurs. Les sommes perçut par les artistes est, disons le, assez ridicule et beaucoup s’en plaignent.

En effet, prenons pour exemple Spotify. L’enseigne rémunère ses artistes 0,008$ par morceau écouté, Ce qui est vraiment très peu. On touche là le plus gros défaut des streams, la rémunération de ces interprètes qui travaillent très dur pour toucher peu. Les seuls artistes qui peuvent espérer gagner énormément d’argent grâce aux streams sont les gros noms de l’industrie de la musique, les plus petits auront plus de mal à suivre.

Autre exemple, le géant du streaming Youtube offre à ses artistes via sa plateforme Youtube Music encore moins, seulement 0,0007$ par morceau écouté. Apple Music, eux, reversent 0,0074$ par écoute.

Etonnement, les plateformes les moins populaires sont les plus généreuses. Groove Music offre à ses interprètes 0,027$ par écoute et Tidal, racheté par Jay-Z, offre 0,0125$.

Voici un graphique montrant le nombre d’écoutes nécéssaire à un artiste pour gagner un euro sur les différentes plateformes de streaming:

Pour espérer avoir un salaire en comptant sur les streams, il faut donc avoir une énorme fan base ou que votre musique soit énormément promue. C’est donc pour cela que, précédemment, je vous disais que seuls les grands interprètes peuvent gagner de gros revenus grâce aux streams, ce qui crée une grosse inégalité entre les petits et grands artistes.

Le streaming vs le physique:

Plusieurs points positifs et négatifs sont à relever chez les deux: 

Tout d’abord, le streaming est une plateforme moderne, voir révolutionnaire, pouvoir avoir toutes les musiques possibles et imaginables sur écran, directement sans se déplacer est un sacré point positif. Fini de se déplacer pour aller chercher son album après sa sortie, nous pouvons l’écouter dés la minute où il est disponible. Autre point positif, le streaming évolue avec notre temps, il fait partie de toutes ces innovations incroyables crée grâce à la technologie. Il faut également ajouter que ce moyen d’écouter des singles a sauvé l’industrie de la musique dans les années 2000, sans cela beaucoup de maisons de disques auraient sombré et aujourd’hui nous aurions peut être de la musique moins développé qu’à l’heure actuelle. Les plateformes de streaming sont également une solution contre le piratage. En effet, le piratage d’une musique ne permet pas à un artiste de toucher des revenus, le streaming offre alors une solution en proposant des abonnements afin que les artistes puissent toucher de l’argent.

Le streaming nous impose néanmoins des inconvénients. Tout d’abord, les revenus des artistes sont absolument ridicules et ne laissent aucune chance à un petit interprète de se développer et de pouvoir vivre de sa passion. Ensuite, il y a la dématérialisation du produit physique. Les artistes et leurs équipes passent énormément de temps à concevoir des pochettes d’albums et nous ne pouvons pas en profiter ou le garder en souvenir si nous nous obstinons à vouloir écouter de la musique sur écran.

Le disque physique est intemporel. Il a été crée il y a de cela de nombreuses années et nous en aurons toujours chez nous. C’est l’âme du travail de l’artiste et c’est comme si nous possédions une part de cet artiste chez nous. Les disques rémunèrent mieux les artistes que les streams et acheter leur CD nous fait participer à leur travail qui a durer durant des mois. Tout comme pour ses chansons, l’artiste passe du temps à concevoir la pochette de son album qui le représentera. Acheter leur album c’est donc une façon de les soutenir et de les remercier pour leur créativité.

Néanmoins la vente disque est aujourd’hui passé de mode. Tout passe par le numérique et il a actuellement du mal à trouver sa place. Beaucoup de prévisionnistes pensent que d’ici quelques années, la vente physique aura disparu malgré le « boom » du vinyle qui revient en force. Une triste nouvelle pour les fans de musique. 

C’est la fin de cet article, j’espère qu’il vous aura plu. Merci d’avoir lu et je vous donne rendez vous très vite pour un nouvel article ! 

Publié par Nanozik

Bienvenue sur mon blog, si tu es passionné tout comme moi de musique, tu es tombé au bon endroit. Mon objectif est d'apprendre des choses dans ce domaine, d'évoluer au quotidien avec vous, et de vous partager mes ressentis sur divers sujet. J'espère que cela vous plaira !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :